LA RONDE INFERNALE
DE L'OCCULTISME

Menu


TRAVAIL SUR LES ÉNERGIES ET VIE SPIRITUELLE CHRÉTIENNE




Voici quelques distinctions qui peuvent vous être utiles pour une réflexion en rapport avec les énergothérapies

ÉNERGIES ?

Le cosmos est un agrégat énergétique qui n’a ni début ni fin et où tout est en interaction. L’esprit et la matière sont deux formes de l’énergie divine. Il n’y a pas de transcendance. Principe du Yin et du Yang.

yin-yang

La réalité forme un tout, il n’y a pas de différenciation entre le monde et l’énergie « divine ». (Monisme).

Ainsi tout est dieu. (Panthéisme).

L’être humain est le microcosme ressemblant au macrocosme qui a sa propre conscience. Si l’homme est en harmonie avec les énergies cosmiques et avec ses propres énergies, c’est la santé. La maladie advient quand il y a blocage des énergies en soi et avec celles du cosmos.

La reconnaissance est le développement de ces capacités et potentialités énergétiques annonce une humanité nouvelle dans un monde nouveau. (New Age).

VIE SPIRITUELLE CHRÉTIENNE ?

Dieu a créé le monde « ex nihilo », à partir de rien, la Révélation affirme ce principe et sa finalité : la béatitude éternelle pour l’homme qui suit les voies de Dieu.

Dieu est créateur et révèle son amour dans l’histoire. L’homme est invité à participer à l’œuvre de Dieu, « à garder et à cultiver le jardin. » Plus encore il est invité personnellement et collectivement, à la vie même de Dieu Trinité Sainte, Père Fils et Saint-Esprit.

Jésus, Moscou 1497

Le Christ mort et ressuscité est le centre de l’histoire et du cosmos.

Finalité ?

Retrouver l’harmonie en soi-même et avec le cosmos en fusionnant avec les forces naturelles. Se sauver soi-même. Divinisation du Soi.

Annonce d’une humanité nouvelle et d’un monde nouveau.

Finalité ?

« L’homme est créé pour louer honorer et servir Dieu et par là sauver son âme. » Saint Ignace de Loyola.

Reconnaître que seul Dieu est Créateur et Sauveur.

Le travail énergétique ?

Ce divin est accessible par voie initiatique à plusieurs niveaux avec des secrets à ne pas dévoiler. (Reiki).

Développement de toutes les potentialités latentes du corps et du psychisme ?

Est-il lié à une technique traditionnelle éprouvée (Acupuncture) ou à une formation rapide ?

Parfois utilisation de drogues enthéogènes.

La guérison spirituelle ?

Se reconnaître enfant de Dieu sauvé par le Christ le Chemin, la Vérité et la Vie. Le Christ vient sauver l’humanité de son péché. Reconnaître son péché personnel. Trois axes « thérapeutiques » agissent ensemble : la Parole de Dieu, les sacrements et la vie fraternelle.

Aucun secret aucune prière qui ne soit connue et accessible à tous.

Le mal ?

Fait partie des apparences, il est lié à notre ignorance et dépassé par les progrès de la conscience. L’homme s’en libère en retrouvant son moi ou Soi divin.

Le mal ?

Seul le Christ, par son incarnation, sa passion, sa mort et sa résurrection nous sauve du Mal et du péché. Seul notre Seigneur nous donne la Vie éternelle.

Le praticien ?

Quelle est sa formation ?

De qui ou de quoi se recommande-t-il ?

Quel est son domaine de compétences ?

Croit-il pouvoir tout guérir ?

Sait-il tout à la place du patient ?

Veut-il entraîner le patient dans sa vision du monde ?

Son intérêt pour l’occulte, l’ésotérisme, l’alchimie, l’hermétisme ?

Le diagnostic posé repose-t-il sur un examen clinique objectivé ou sur son intuition et sa capacité ?

Écoute-t-il le patient ou devine-t-il ce qui est caché (médiumnité) ?

Agit-il par imposition des mains (Magnétisme) ?

Le ministre ? L’accompagnateur spirituel ?

Reçoit sa mission de l’Église.

N’a aucune technique.

L’évêque, le prêtre administrent les sacrements, le diacre le baptême et le mariage.

Agit dans la Foi de l’Église et en conformité à son enseignement.

Est humblement au service de la Parole de Dieu, dans la fidélité à la succession apostolique.

Accompagne en laissant toujours en premier la Parole de Dieu.

Évite l’intrusion dans l’intimité de la personne et l’induction en posant des questions que la personne ne se pose pas.

 

Le patient ?

Cherche l’épanouissement complet, le développement de toutes ses potentialités, ou la guérison de son mal-être ou de ses malaises.

Que ma volonté soit faite.

Peu important les moyens, seul le résultat si possible immédiat compte.

Est passif, seule l’expérience ressentie compte.

Ne fait ni usage de sa raison ni de sa conscience morale. La fin justifie tous les moyens.

La personne ?

Abandon actif et confiant en Dieu, sûr qu’il veut notre bien et notre bonheur.

« Que ta volonté soit faite »

Participe volontairement et personnellement à ce chemin de guérison spirituelle dans l’intelligence de la Foi, sans renier sa raison.

L’Espérance liée à la mémoire et la Charité liée à la volonté contribuent au salut de tout son être.

Effets secondaires ?

Dépendances et passivité entre les mains de l’initié, du guérisseur du praticien ou de ce type de pratique.

Suppression des symptômes d’appel, mais enfouissement de symptômes plus sournois et profonds comme de l’angoisse, de la dépression, des insomnies des cauchemars…

Aliénation de la liberté personnelle.

Possibilité de liens occultes.

 

Fruits spirituels ?

Humilité.

Paix et joie profonde.

Liberté intérieure.

Responsabilité de la personne.

Témoignage au grand jour sans ostentation et simplement.

Engagement concret dans le quotidien au service de la Charité.

Conversion en pensée en paroles et en action.



Bertran Chaudet









Haut de la page


Plan du site


http://occultismedanger.free.fr   

Valid XHTML 1.0 Transitional Valid CSS!