LA RONDE INFERNALE
DE L'OCCULTISME

Menu


LA VOYANCE : PEUT-ON CONNAÎTRE L'AVENIR ?



Le guide qui nous fait parcourir son beau pays me lit les lignes de la main...

Voilà comment mon cauchemar a débuté. Été 1993. Je viens de me fiancer, et dans un même temps je suis heureuse à l'idée d'effectuer un voyage en Turquie, en compagnie de mes parents. C'est sur cette terre orientale que tout se joue. Les différents paysages sont magnifiques, seule ombre au tableau ; le guide qui nous fait parcourir son beau pays me lit les lignes de la main.

Je me laisse faire naïvement, et là le verdict tombe : je ne vais pas vivre vieille, mais ne serai pas confrontée à des problèmes d'ordre matériel. Sur le moment présent, la première prédiction ne me fait pas spécialement sursauter de peur, mais à partir de ce moment-là, ma vie deviendra un stress permanent.

En 1995. Je me marie, et je n'ai qu'une obsession en tête : la Mort. Et ce n'est que quelques mois après mon mariage que je réalise que si j'y pense si intensément , c'est à cause de cette prédiction si profondément ancrée en moi. J'essaie de vivre malgré cela ou plutôt de survivre, Je me plonge à 100 % dans mon travail de vendeuse pour oublier tout simplement, mais je suis complètement abattue par la fatigue nerveuse ; je résiste malgré tout.

Été 2000. Je déménage sur ...L...  pour y rejoindre mon mari qui y débute un nouveau parcours professionnel. Et à ce moment-là, la dépression que j'ai toujours tenu en veilleuse, éclate au grand jour. Je suis complètement déstabilisée, et cette prédiction négative par rapport à la mort revient en moi, avec encore plus d'intensité…

En voulant me rassurer, je décide de me plonger dans plusieurs ouvrages de chiromancie. Mais cette curiosité malsaine, me fera encore tomber d'un étage ! J'y découvre bien sûr, encore plein de choses négatives me concernant. Car après chaque chapitre, je fais la correspondance avec mes mains, et ce sont de tristes nouvelles que je décrypte ... maladies, déséquilibres mentaux ... etc. Regarder mes mains, est devenu une véritable manie, à chaque fois je veux me rassurer, et à chaque fois je redécouvre un point négatif. C'est sans fin.

J'ai des parents qui sont en souci permanent face au problème que vis. Un mari attentionné, qui essaie de me rassurer en vain. J'ai 31 ans et je voudrais vivre avec pour seul bagage, LA LIBERTÉ.
Réflexions sur ce témoignage- La parole dite sur l’« avenir » est ressentie comme un « verdict » de mort : «  je me laisse faire naïvement, et là le verdict tombe : je ne vais pas vivre vieille, mais ne serai pas confrontée à des problèmes d'ordre matériel. »
- Elle devient prisonnière, captive de cette « prédiction » : «  à partir de ce moment-là, ma vie deviendra un stress permanent. » « Je me marie, et je n'ai qu'une obsession en tête : la mort. » « J'ai 31 ans et je voudrais vivre avec pour seul bagage, la liberté. »
- On croit s’amuser, mais on peut se faire piéger dès la première fois … : « Le guide qui nous fait parcourir son beau pays me lit les lignes de la main, je me laisse faire naïvement. » Elle aurait pu refuser, mais elle s’est laissé faire. Il faut savoir dire non.
- Dans le cas de la divination, le mal flatte notre désir de connaissance, ce qui ne fait qu’augmenter la perturbation : « En voulant me rassurer, car c'est bien cela dont j'ai besoin, je décide de me plonger dans plusieurs ouvrages de chiromancie. Mais cette curiosité malsaine, me fera encore tomber d'un étage ! »
- La parole dite sur l’avenir a lié la liberté spirituelle de la personne et provoque des dégâts psychiques : « La mort…  ce n'est que quelques mois après mon mariage que je réalise que si j'y pense si intensément, c'est à cause de cette prédiction si profondément ancrée en moi. » « Je suis complètement déstabilisée, et cette prédiction négative par rapport à la mort revient en moi, avec encore plus d'intensité… » « Regarder mes mains, est devenu une véritable manie, à chaque fois je veux me rassurer, et à chaque fois je redécouvre un point négatif. C'est sans fin. »



chiromancie2

D'autres témoignages ou réflexions

> Internet, voyance en ligne : les dérives du système (Karine Jouffrau), relayée par le Cippad sous ce lien

> La voyance tisse dans les familles la toile de la discorde (témoignage anonyme donné en réunion publique). Nous sommes dans les années 60. Mes parents habitent alors un petit village dans le bocage mayennais. A la maison, nous sommes 8 enfants. Un voisin de mes parents, au comportement étrange et violent, sème alors la terreur dans le village, créant une atmosphère malsaine et pesante. Mon père avait découvert les pratiques étranges de ce voisin, le surprenant un jour en train de lire un livre... LIRE LA SUITE...

> Cette voyante m'avait dépouillée de mon identité profonde (témoignage anonyme donné en réunion publique). Je suis née en 1956 dans une famille laminée par la souffrance, marquée par la perte d’un enfant emporté par la polio à l’âge de 2 ans et demi, et une mère héritière d’un lourd passé, au psychisme fragile, dont la vie dissolue a provoqué chez mon père une grande violence physique et verbale... LIRE LA SUITE...

> Un ex-médium raconte. C’est en allant fréquemment consulter un médium que Bernard s’est plongé dans les pratiques occultes. Étant croyant, il voulait être utile aux autres et a demandé à Dieu, en toute bonne foi, de lui donner des pouvoirs paranormaux comme la voyance et le magnétisme « pour aider les autres ». Très vite, il a pu exercer des pouvoirs paranormaux et ses dons de voyance étaient fréquemment confirmés par les faits. Il a ouvert un cabinet de voyance (lecture des mains, tarot et magnétisme) qu’il a maintenu pendant plus de treize ans. Les années passant, il commençait à se poser des questions sur l’aide réelle que la voyance apportait aux autres et découvrait que des informations reçues torpillaient parfois des couples unis ou des vies heureuses. De plus... LIRE LA SUITE

> J'étais voyant, maintenant je vois. Témoignage de Michel Berette.
Quand j’étais voyant, j’attirais à moi tous les regards dès que j’en avais la possibilité, je faisais l’intéressant par des démonstrations de voyance (…). Je provoquais ceux qui semblaient douter de mes capacités et si quelqu’un se vantait : « Moi, les voyants, je n’y crois pas, c’est de la psychologie, il suffit de connaître plus ou moins la personne », non seulement je lui parlais de son passé, mais encore je lui donnais des détails sur son métier et sur ses activités. J’annonçais des choses que je n’aurais pas dû savoir et que les intéressés étaient seuls à connaître. LIRE LA SUITE...

> Junkie Psychic ou l'addiction à la voyance... Et si c'était aussi une réalité en France ?  (SITE CCMM)  Une amie coréenne, mariée avec un anglais, lisait "Junkie Psychic" de Sarah Lassez, un livre de mémoires qui est sorti en 2006 aux Etats Unis. L’auteure est une actrice américaine qui jouait notamment dans "The blackout" d’Abel Ferrara qui avait été présenté à Cannes en 1997.
Pour résumer, elle expose dans son autobiographie le fait que lorsque la célébrité promise ne s’est pas concrétisée, elle est allée chercher du réconfort auprès des médiums... LIRE LA SUITE...

> Danielle, d'origine arménienne orthodoxe, fréquente un groupe de prière ésotérique.  "J'étais éberluée. Il y avait des voyantes. L'une d'elles 'voyait' d'emblée dans le corps des personnes les parties qui étaient malades. Dans ce groupe, on p^riait Jésus, la Sainte Vierge, Dieu, etc. Les membres se disaient chrétiens..."   LIRE LA SUITE

> Offrir une table de jeu OUIJA pour Noël ?  Les ventes des tables de « jeu » Ouija ont explosées de 300 % à cause de la sortie du film « Ouija » Avec la sortie du film « Ouija », cette table d’incantations démoniaques, parce qu’il s’agit bien de cela, est devenue un cadeau de choix pour 2014. Les gens ne se rendent pas compte de ce qu’ils laissent entrer chez eux; ils sont curieux et captivés par le paranormal sans se douter des liens spirituels qui s’installent dans leur vie, dans leur quotidien. LIRE LA SUITE

> Psychomystique, psychokarma, psychotarot, et ... santé mentale. Le tribunal d’éthique du Collège de psychologues de la province de Cordoba, en Argentine, vient de publier un communiqué où il rejette clairement les « pratiques ésotériques, mystiques et astrologiques réalisées au nom de la psychologie, et qui ont des effets négatifs sur la santé mentale de la population ». Cette mise en garde a semblé nécessaire aux psychologues argentins en raison de la prolifération démesurée de ces pratiques « alternatives » proposées par un nombre croissant de « psychologues ».... LIRE LA SUITE...


avenir le chat

Votre avenir est-il écrit quelque part ?

Non. Vous n’êtes pas "programmé" à l'avance. Ce que vous devrez faire dans deux jours, dans deux mois ou dans deux ans n'est pas prévu en détail au point que quelqu'un puisse en obtenir l'information.

Votre vie se tisse jour après jour, essentiellement au carrefour de l'exercice de votre liberté, de celle des personnes qui vous entourent, et des circonstances que la vie vous présente.

L'avenir n'est donc inscrit nulle part. Tout au plus peut-on dire qu’on peut prévoir que tel ou tel acte entraînera telle ou telle conséquence. À l'échelon d'une vie, d'une famille, d'une société…

Une personne peut-elle connaître l'avenir de quelqu'un d'autre ? Non, évidemment, puisque cet avenir n'est pas déterminé. Si une personne prétend dévoiler à une autre son avenir, on se trouve donc en face de supercheries, de mensonges, ou de redoutables capacités divinatoires…

> Magnétiseurs, voyance... Est-ce anodin ?  Un débat entre Lili Sans-Gêne et le Père Joseph-Marie Verlinde. page 1    page 2


voyance

Les capacités médiumniques

On reconnaît les personnes qui ont de véritables capacités médiumniques au fait qu'elles disent des choses exactes, précise et détaillées sur le passé (et le présent) de ceux et celles qui viennent les consulter ou qui sont autour d'elles. Cette investigation psychique est aussi un viol psychique. Elle laisse toujours des séquelles sur le plan psychique et spirituel.

Car les capacités médiumniques ne sont pas purement paranormales ; elles sont aussi d'origine diabolique ; elles permettent à ceux qui les possèdent de violer la liberté intérieure des personnes ; elles sont fréquemment le fruit de pratiques occultes antécédentes, de toute nature.
Les choses qui peuvent être dites concernant l'avenir sont de pures inventions. Personne n’a accès à l’avenir d’un autre.

Malheureusement, les vrais médiums peuvent parfois lier spirituellement la liberté des autres pour que certains événements se produisent. Ce qui, outre l'angoisse ainsi engendrée, peut amener à de véritables catastrophes. Car c'est toujours tragique.

> En voici un témoignage fort : "Lettre ouverte à mon astrologue"

Ces capacités médiumniques occultes sont souvent mises en œuvre : dans les séances de spiritisme ; dans les pratiques à base de radiesthésie ; dans la voyance sous toutes ses formes ; dans certaines thérapies alternatives; par de fausses mystiques et des associations de pèlerinages parallèles…

En consultant pour d’autres vous pouvez être atteint vous-même (l’investigation psychique se fait sur vous). En fournissant les supports éventuels auxquels on fait appel (mèche de cheveux, photo, vêtement), vous pouvez devenir un intermédiaire complice de ce qui va être accompli sur la personne visée.

cartomancie

Le catéchisme de l’Église catholique est clair

  «  Toutes les formes de divination sont à rejeter : recours à Satan ou aux démons, évocation des morts ou d'autres pratiques supposées à tort "dévoiler" l'avenir.

La consultation des horoscopes, l'astrologie, la chiromancie, l'interprétation des présages et des sorts, les phénomènes de voyance, le recours aux médiums recèlent une volonté de puissance sur le temps, sur l'histoire et finalement sur les hommes en même temps qu'un désir de se concilier les puissances cachées.

Elles sont en contradiction avec l'honneur et le respect, mêlé de crainte aimante, que nous devons à Dieu seul. » (n° 2115-2118)

Jésus n'emploie pas ces méthodes-là

"Une femme atteinte d'un flux de sang depuis douze années, qui avait beaucoup souffert du fait de nombreux médecins et avait dépensé tout son avoir sans aucun profit, mais allait plutôt de mal en pis, avait entendu parler de Jésus ; venant par derrière dans la foule, elle toucha son manteau. Car elle se disait : « Si je touche au moins ses vêtements, je serai sauvée. » Et aussitôt la source d'où elle perdait le sang fut tarie, et elle sentit dans son corps qu'elle était guérie de son infirmité.
Aussitôt Jésus s'aperçut qu'une force était sortie de lui. Il se retourna au milieu de la foule et il disait : « Qui a touché mes vêtements ? »  Ses disciples lui disaient : « Tu vois la foule qui te presse et tu demandes : “Qui m'a touché ?” »  Mais il regardait autour de lui pour voir celle qui avait fait cela. Alors la femme, craintive et tremblante, sachant ce qui lui était arrivé, vint se jeter à ses pieds et lui dit toute la vérité."
(Mc 5, 25-33)

--> JÉSUS NE SAIT PAS, cela lui reste caché, et il ne rentre pas de force dans l’esprit des gens autour de lui pour savoir, il n’emploie pas ces méthodes-là…

Jésus, cavallini

Le pape François parle de la voyance : Les prophètes et les sages, en particulier, insistent sur cela, touchant un point névralgique du chemin de foi du croyant. Parce que la foi consiste à avoir confiance en Dieu – qui a la foi, a confiance en Dieu – mais vient le moment où, en se confrontant aux difficultés de la vie, l’homme expérimente la fragilité de cette confiance et sent le besoin de certitudes différentes, de sécurités tangibles, concrètes. Je m’en remets à Dieu, mais la situation est un peu difficile et j’ai besoin d’une certitude un peu plus concrète. Et là est le danger ! Et alors, nous sommes tentés de chercher des consolations même éphémères, qui semblent remplir le vide de la solitude et adoucir la difficulté à croire. Et nous pensons pouvoir les trouver dans la sécurité que peut donner l’argent, dans les alliances avec les puissants, dans la mondanité, dans les fausses idéologies. Parfois, nous les cherchons dans un dieu qui puisse se plier à nos demandes et intervenir de façon magique pour changer la réalité et la rendre telle que nous la voulons ; une idole, justement, qui en tant que telle ne peut rien faire, impuissante et mensongère. Mais nous aimons les idoles, nous les aimons beaucoup ! Une fois, à Buenos Aires, je devais aller d’une église à l’autre, mille mètres, plus ou moins. Et je l’ai fait à pied. Et il y a un parc à mi-chemin et dans le parc, il y avait des petites tables, mais beaucoup, beaucoup, où étaient assis les voyants. C’était rempli de monde qui faisait la queue. Tu lui tendais la main et il commençait mais le discours était toujours le même : il y a une femme dans ta vie, il y a une ombre qui vient, mais tout ira bien… Et puis, tu payais. Et cela te donne une sécurité ? C’est la sécurité – permettez-moi ce mot – d’une stupidité. Aller voir un voyant ou une voyante qui lit les cartes : cela, c’est une idole ! C’est l’idole et quand nous y sommes très attachés, nous achetons de fausses espérances. Tandis qu’à cette espérance de la gratuité, que Jésus-Christ nous a apportée en donnant gratuitement sa vie pour nous, à celle-là parfois nous ne faisons pas tellement confiance. (10/1/17)


Les conseils d’une ex-voyante

Après avoir pratiqué la divination durant de longues années, Esther a rencontré le Seigneur. Elle donne quelques recommandations à tous ceux qui pensent qu'on peut consulter une voyante « de temps en temps », qu'il faut « évoluer avec son siècle », qu'il n'y a « rien de mal à tout cela »...
 « Ça ne vient jamais, jamais de Dieu, même si vous trouvez chez la voyante une image de Jésus ou un chapelet et que ses prédictions sont justes.
- Le démon est rusé, il use de toutes les armes qu'il a à sa disposition, particulièrement celle de minimiser les dangers de l'ésotérisme sous prétexte que le monde évolue.
- Dieu n’a pas besoin d'esprits et de voyants pour parler à ses enfants. C'est dans la prière, l'eucharistie et l'adoration que Jésus se donne, et non pas à travers une table tournante, un support de métal, de carton ou de cristal, dont seuls quelques médiums auraient le secret de l'interprétation.
- Dieu nous veut libres, dans la joie et la paix. Toute agitation, désespérance et idée noire ne viennent pas de lui. Face aux difficultés, plutôt que de consulter les étoiles, les désenvoûteurs, etc., choisissons la vie, la vérité, la lumière, appuyons-nous sur la Parole de Dieu et les sacrements. Refusons d'écouter les disciples du prince du mensonge qui mènent à la mort de l'âme. Jésus est ressuscité, croyons-le! »
(Cahiers du Renouveau, numéro spécial 125, juin-juillet 1996)


"L'avenir, tu n'as point à le prévoir, mais à l'accueillir."
(Antoine de Saint-Exupéry)










Haut de la page


Plan du site


http://occultismedanger.free.fr   

Valid XHTML 1.0 Transitional Valid CSS!