LA RONDE INFERNALE
DE L'OCCULTISME

Menu


LES LIENS OCCULTES CRÉÉS PAR LA CONJURATION



Voici un exemple ordinaire

Une personne se brûle gravement. Elle souffre.
On lui conseille d’aller voir un « toucheur », un « guérisseur »; si c’est un enfant, on l’emmène …

Le guérisseur va sans doute faire « des impositions de mains », et marmonner une « prière » (en fait : une formule magique), accompagnée quelquefois de signes de croix ou en soufflant sur la brûlure.

Après avoir délesté son porte monnaie au passage, la personne constate fréquemment qu'il s'est passé quelque chose de bon, au minimum la suppression de la douleur. 

Mais elle ne s’attend pas à en recevoir des conséquences négatives…

Car une « formule magique » a été prononcée…

Voici une de ces formules magiques marmonnées à voix basse pour conjurer les brûlures :
« Feu, feu, feu,
je te conjure de perdre ta chaleur,
comme Judas perdit sa couleur
en trahissant Notre Seigneur».


On voit bien qu’il ne s’agit pas d’une prière, mais d’une invocation magique. Elle s’adresse au feu, le commande, le « conjure » au nom de Judas, et en faisant allusion à Jésus. Judas, celui des douze apôtres qui a trahi Jésus, n’est pas encore inscrit au calendrier des Saints !



---> Cependant, direz-vous, comment pouvez-vous croire en l'existence de la magie ? Cela semble bien moyenâgeux !
Pour ne pas alourdir cette page, je vous invite à aller consulter la page magie/prière pour y voir plus clair.

Le résultat n’est pas une vraie guérison…

Il s’agit de la disparition d’un symptôme organique (la douleur liée à la brûlure). Mais avec des conséquences se situant à d'autres niveaux de la personne, comme on peut le constater ensuite ... Il s’agit d’un déplacement de symptômes.

Il ne s'agit pas d'une guérison d'origine divine. JAMAIS LA GUÉRISON DIVINE N’EST AUTOMATIQUE ; ELLE N'EST PAS LA PROPRIÉTÉ, LE POUVOIR DE L'HOMME, mais, au contraire, soumise à la volonté de Dieu.

• Il s’agit de la conjuration magique des maladies, opérée par magie blanche. La magie donne toujours et immédiatement le petit bien recherché, mais provoque aussi toujours un plus grand mal ailleurs.

Si donc quelqu’un se prétend guérisseur, et qu’il obtient des résultats réguliers à propos d’un mal précis (p.ex. brûlures, zona, mal de dents pour les nourrissons),  il s’agit toujours de la « conjuration magique des maladies » :
- la salle d’attente ne désemplit pas;
- la « prière » est marmonnée, ou le patient subit des impositions de mains pour du magnétisme;
- les résultats sont automatiques et immédiats;
- les finances marchent bien.

    Il nous faut donc essayer de regarder de plus près ce qui se passe… et les conséquences engendrées…


L'enfer du décor !


UN PETIT BIEN immédiat au prix d’UN PLUS GRAND MAL plus tard

L’action vérifiable des pratiques magiques et occultes est à DOUBLE DÉTENTE :

un petit bien
(organique) immédiatement obtenu, après lequel tout le monde court,

au prix d’un plus grand mal
(l’atteinte occulte, d’ordre spirituel et psychique) qui se révèlera plus tard, et dont on ne vous parle jamais.

Ce DOUBLE EFFET dont le second est masqué et pervers montre que la puissance qui agit dans la conjuration magique ne vient pas de Dieu. Dans son fond, elle est diabolique.

C’est la raison profonde pour laquelle il est toujours dangereux de demander le service de guérisseurs, magnétiseurs, radiesthésistes…


Faire « le Bien » ou faire « du bien » ?

"Dieu est et donne le Bien. Cela n’empêche pas d’éventuelles difficultés ou souffrances dans une vie dans la mesure où, finalement, cela peut apporter davantage de croissance, de vie ou d’amour. À l’inverse, les créatures spirituelles mauvaises, même si elles peuvent pour un temps faire du bien (soulager, apporter des réponses, écarter des symptômes), n’apporteront en fin de compte que ce qui détruit, dénature et apporte la mort et la désolation. « Faire le Bien » ou « faire du bien » n’est pas la même chose et c’est une des erreurs les plus courantes dans l’interprétation des phénomènes paranormaux : « Puisque cela fait du bien, cela provient de Dieu ! »"

(François Mathijsen, Les expériences paranormales, coll. Que penser de ?, Éd. Fidélité, Namur, 2014, p. 58-59).



Le « lien » et « l’atteinte » occultes

Ils sont le résultat d’une demande de service auprès de personnes ayant des pouvoirs magiques ou occultes; en effet :
• nous péchons contre la sainteté de Dieu en idolâtrant notre santé :  nous prenons des moyens spirituellement maléfiques…
• nous ouvrons la porte à l’action possible des esprits ténébreux, qui vont pouvoir « lier » une petite partie de notre liberté spirituelle

Mais le lien et l’atteinte occultes peuvent provenir également de « portes ouvertes » dans les générations précédentes par des pratiques occultes ou des demandes de services occultes.

Par l’anamnèse on peut constater qu’il existe une sorte de transmission familiale des dégâts dûs aux impacts occultes, dans la mesure où ils constituent dans certains cas des pactes avec les puissances des ténèbres.

liens

Prenons un exemple récapitulatif

- Voici un adulte dont les parents allaient voir pour eux-mêmes des guérisseurs et des magnétiseurs assez couramment.
- Quand il était petit on l’a fait « toucher » pour qu’il ne pleure pas au moment de sortir ses dents.
- Enfant, il s’est ébouillanté, et on l’a emmené pour conjurer le feu de la brûlure. Il y est retourné pour des verrues.
- Adolescent, il a fait quelques séances de spiritisme avec les copains, jusqu’au moment où il a pris peur devant certaines manifestations.
- Adulte, il lui est arrivé d’aller se faire prédire l’avenir. Il a fréquenté des personnes compromises avec la magie noire…

Arrivé à l’âge de trente ans, il souffre d’un certain nombre de problèmes, qu’il va exprimer de cette façon :
* Il a depuis longtemps un fond d’angoisse, de peurs, qui le mène parfois à un état dépressif, avec des pulsions de suicide
* Il a le sentiment que tout ce qu’il entreprend échoue : il a raté des promotions professionnelles, et a vécu plusieurs échecs affectifs, si bien qu’il n’est pas marié ou est divorcé…
* Il a fini par s’éloigner de la foi et de la prière; il est quelquefois en proie à des pensées injurieuses contre Dieu, des blasphèmes.
Voilà une personne qui manifeste un certain nombre de symptômes qui sont à la fois psychiques et spirituels, qui proviennent probablement de l’ensemble des démarches occultes qu’elle a vécues depuis son enfance, et qui l’ont précédée dans les générations passées de sa famille.

Comment s'en dépatouiller

Comment s'en dépatouiller ?

Oser faire une « anamnèse » des pratiques occultes

Pour savoir si l’origine des troubles est occulte, il faut dialoguer avec la personne, et l’aider à se souvenir de ce qu’elle a vécu :

 Son hérédité : ses parents, ses grands parents, étaient-ils déjà compromis dans des contacts occultes? Y avait-il dans la famille, quelqu’un qui pratiquait activement l’occultisme?

 Son enfance : l’a-t-on emmenée voir des guérisseurs quand elle était petite ? A-t-on accompli sur elle des rituels ?

 Sa responsabilité : quels sont les contacts qu’elle a eus d’elle-même? Guérisseurs, magnétiseurs? Séances de spiritisme? Divination (voyants)? Pratiques de disciplines ou de médecines d’origine orientale ?  Thérapies alternatives douteuses?
 
Ses symptômes
: quels sont les symptômes qui la perturbent?

Essai de synthèse des symptômes d’atteinte occulte

TABLEAU RÉCAPITULATIF
1. Une captivité dans des troubles psychologiques et psychiques :

- l’enfermement dans des situations d’échec, où la personne a le sentiment de vivre des difficultés à répétition, sans cause objective détectée     (santé, profession, vie affective ou sexuelle, projets)
- l’angoisse : mélancolie, cauchemars, crises d'anxiété, obsessions, dépression, idées et pulsions de suicide;
- la violence : humeur querelleuse et colérique, vulgarité, sexualité exacerbée et anormale, tendance aux actes de violence et au crime ;
  
2. Associée à une stérilisation ou une atteinte spirituelle :
    - disparition de la prière et de la pratique sacramentelle ;
    - incrédulité vis-à-vis de la Parole de Dieu et de l'Église ;
    - dérision envers la religion, athéisme endurci et triomphant ;   
    - pensées blasphématoires involontaires …
    - divisions et brouilles graves dans les familles

3. Avec parfois la présence de phénomènes paranormaux
        affectant les lieux, les appareils, la voiture;
        ou bien sous forme visuelle, auditive, olfactive, tactile…


Piégé !

Numéro un : le symptôme d'enfermement dans l'échec

Pour avoir écouté de très nombreuses personnes pendant près de quarante ans, il me semble que le numéro 1 des symptômes d'atteinte occulte est le symptôme d'enfermement dans l'échec, de déveine, de poisse : tout va de travers, rien ne marche...

EN VOICI DES EXEMPLES
dans lesquels les personnes concernées se reconnaîtront, car les ressemblances sont constantes...


Crier vers le ciel


Quelles démarches pour s'acheminer vers une libération ?

Cet aspect est traité plus en détail sous l'onglet "LIBÉRATION" de ce site.
Mais on peut déjà proposer ces quatre démarches comme étant essentielles.

DÉMARCHES DE LIBÉRATION1. La personne doit demander à être libérée de ses liens. Elle doit recevoir une prière de libération des liens occultes, essentiellement d’un prêtre (si c'est une personne laïque qui vit ce ministère, elle doit être clairement identifiée dans l’Église, et travailler en lien avec un prêtre).

2. Elle doit se repentir, demander pardon à Dieu pour ces pratiques occultes ; le sacrement de réconciliation, chaque fois qu’il est possible, est souhaitable.

3. Elle doit se débarrasser de tout « matériel » occulte en sa possession : livres, pendule, tarots, objets donnés par les "désenvoûteurs", etc.

4. Elle doit renoncer, dans l’avenir, à tout autre pratique occulte.

Pour en savoir plus, vous pouvez vous rendre dans la partie "LIBÉRATION" du site.





Un e-book à télécharger

aux formats  PDF    E-PUB    MOBI

Haut de la page


Plan du site


http://occultismedanger.free.fr   

Valid XHTML 1.0 Transitional Valid CSS!