LA RONDE INFERNALE
DE L'OCCULTISME

Menu


L'ASTROLOGIE EST-ELLE AUSSI INOFFENSIVE QUE CELA ?



L'astrologie ?

L'astrologie est une sorte de "météorologie de la destinée", qui voudrait nous faire croire que l'orientation profonde de notre vie dépend de la position des astres au moment de notre naissance. C'est pourquoi certains se font dresser un horoscope détaillé…

L’astrologie donne lieu à une quantité invraisemblable de supercheries et de bêtises …

Consultation
« Chère Madame,
il est évident que l’Astrologie que je pratique est d’une absolue rigueur scientifique.
Comme deux séances plus deux séances font quatre cents euros. »

On risque surtout une dépendance. On ne fait rien sans consulter son horoscope quotidien. On finit par perdre l'usage normal de la réflexion, et la mise en œuvre normale de l'esprit d'initiative.

On peut ainsi se plonger dans la peur, l'angoisse, l’indécision. On peut aussi finir par développer un attrait assez fort pour la divination, à partir de supports ésotériques, et tomber dans le domaine occulte.

Thème astral

"Quand on ne s’agrippe pas à la Parole du Seigneur, mais que l’on consulte des horoscopes et des cartomanciennes, on commence à couler. Cela veut dire que la foi n’est pas très forte" (Pape François, Angelus du 13 août 2017).

Voici le témoignage d’un jeune qui a passé dix ans de sa vie sous l’emprise de l’astrologie

Commençant par un livre, il s’est passionné pour l’étude de l’astrologie, des signes du zodiaque …

« J’ai rencontré l’astrologie alors que j’étais âgé de 14-15 ans. J’étais alors en pleine crise d’adolescence et je me posais des questions sur le sens de ma vie. Un jour, j’ai trouvé un livre sur l’astrologie chez un ami : je ne l’ai pas lu mais plutôt bu !

(L’impression d’avoir un don) En fait, cette première découverte n’a fait que creuser en moi le désir d’aller encore plus loin. En lisant les descriptifs du caractère selon le signe zodiacal, je me reconnaissais moi-même ainsi que ceux qui m’entouraient. Peu à peu, y faire référence devint comme un réflexe. Quand on se donne profondément à cette pratique, il semble que cela développe en nous des facultés divinatoires. C’est plaisant : on peut épater les autres. On a l’impression d’avoir un don.

(Une pseudo-science) Après avoir passé mon baccalauréat, je suis parti étudier dans une autre ville. Je me suis alors retrouvé face au vide que je portais en moi depuis des années. À ce moment-là, je m’initiais à l’astrologie chinoise. J’essayais de connaître mon avenir grâce à un jeu divinatoire. Durant un mois entier de pratique quotidienne, j’ai obtenu la même réponse : j’allais rencontrer l’âme sœur. Je fis effectivement la connaissance d’une jeune fille quelque temps après ! En peu de temps, nous vivions ensemble. Mais je n’étais toujours pas heureux.

(Le mal pris pour le bien) J’ai décidé de suivre tout ce que m’indiquaient les thèmes astraux : même si notre relation était de plus en plus invivable, elle faisait partie de notre destinée. En même temps grandissaient en moi des tristesses, des peurs, des frayeurs même.
Peu à peu, je me suis remis à prier. Pour moi, il n’y avait en effet aucune contradiction entre la foi et la pratique de l’astrologie. Et plus je priais, moins j’étais paisible. Lorsqu’on s’adonne à des pratiques telles que l’astrologie, on prend le mal pour le bien et vice-versa.

(Comme un château de cartes) Sans moyens de subsistance, je ne pouvais plus assumer la vie d’un foyer. Nous nous sommes donc séparés. Peu de temps après, cette jeune fille a rencontré un autre homme. Tout ce que j’avais voulu construire s’écroulait sous mes yeux comme un château de cartes. J’avais aussi de fortes pulsions suicidaires.

(Et si tu revenais vers Jésus ?) En rentrant chez mes parents, j’ai téléphoné à mon frère. Depuis sa conversion, je le considérais pourtant comme un fanatique religieux. Mais ce jour-là, j’ai été poussé à l’appeler. Je me suis mis à transpirer : j’étais comme dans un état second au bout du fil. Il m’a accueilli chez lui. Pendant quatre heures, je lui ai raconté ma vie, mes malheurs. À la fin de mon récit, il n’a dit qu’une phrase : « Et si tu revenais vers Jésus ? » A cet instant, j’ai vu intérieurement tout l’amour du Seigneur pour moi et en parallèle tout ce que j’avais fait de mal. C’était très doux et très fort à la fois. J’ai pleuré pendant des heures et ai ressenti le besoin absolu d’aller me confesser. Mon péché m’insupportait. Immédiatement après, j’ai brûlé tous mes livres d’astrologie.

(Guéri de mes frayeurs) La Vierge Marie m’a beaucoup aidé. Au cours d’une retraite, elle m’a fait comprendre jusqu’à quel point j’avais été l’objet du « grand illusionniste » ! J’ai senti toute la bêtise et toute la vanité de ces pratiques : quelle vanité, en effet, de prétendre diriger soi-même sa vie sans le Seigneur !
La purification de mon imagination et de mon intelligence s’est faite quant à elle petit à petit. On ne sort en effet pas indemne de dix années de pratique de l’astrologie !
J’ai aussi été guéri de mes frayeurs. À chaque fois qu’une peur m’assaillait, je disais intérieurement : ce n’est pas mon combat. À partir de ce moment-là, j’ai retrouvé la paix.


Analysons ce qui s'est passé- Il était en recherche sur le sens de la vie : « J’étais alors en pleine crise d’adolescence et je me posais des questions sur le sens de ma vie. »
- Il s’est enfermé dans une lecture « astrologique » de la vie : « En lisant les descriptifs du caractère selon le signe zodiacal, je me reconnaissais moi-même ainsi que ceux qui m’entouraient. Peu à peu, y faire référence devint comme un réflexe. »
- Il a cherché à connaître son avenir, désirant une réponse : « J’essayais de connaître mon avenir grâce à un jeu divinatoire. Durant un mois entier de pratique quotidienne, j’ai obtenu la même réponse : j’allais rencontrer l’âme sœur. »
- Il est comme téléguidé; sa réflexion est abolie; ce qui se présente à lui est forcément ce qu’il a lu dans les astres : « Je fis effectivement la connaissance d’une jeune fille quelque temps après ! En peu de temps, nous vivions ensemble. »
- Il éprouve l’angoisse et la peur caractéristiques d’un chemin que l’on ressent au fond de soi-même comme une impasse : « Je n’étais toujours pas heureux. Grandissaient en moi des tristesses, des peurs, des frayeurs même. »
- Tout finit par s’écrouler, entraînant un état de dépression : « Tout ce que j’avais voulu construire s’écroulait sous mes yeux comme un château de cartes. J’avais aussi de fortes pulsions suicidaires. »
- Revenant à Jésus par l’intermédiaire de son frère, il comprend qu’il a péché en idolâtrant la connaissance par les astres : « J’ai ressenti le besoin absolu d’aller me confesser. Mon péché m’insupportait. Immédiatement après, j’ai brûlé tous mes livres d’astrologie. »
- Le chemin de guérison de tous ces dégâts a été assez long : « J’ai senti toute la bêtise et toute la vanité de ces pratiques : quelle vanité, en effet, de prétendre diriger soi-même sa vie sans le Seigneur ! La purification de mon imagination et de mon intelligence s’est faite petit à petit. On ne sort en effet pas indemne de dix années de pratique de l’astrologie ! »

D'autres témoignages ou réflexions

> J'ai failli devenir un gourou, ou l'addiction astrologique (Corinne Evanesse)   Du temps où j’étudiais l’astrologie, j’avais un couple d’amis qui avaient pris l’habitude de faire appel à ma « science » au moindre prétexte. Cette manie s’était développée d’une façon insidieuse, sans que j’y prisse garde. A leur demande, j’avais monté et interprété leur thème de naissance. Je pensais m’en tenir là, mais au fil des ans...  LIRE LA SUITE...

> Astrologie, magie, comment s'en sortir ? (P. Francisco Bamonte)   Cher ami, Si tu fais partie des gens qui consultent mages, cartomanciens, chiromanciens, astrologues, devins ou autres sorciers, ce qui suit t’est destiné en priorité. En Italie, mon pays, 12 millions de personnes environ ont consulté au moins une fois l’un de ces 170 000 personnages qui, en embobinant les gens, ont réussi à réaliser un gain global annuel de plusieurs milliers de milliards de lires. Il est sûr que, si tu fais confiance à ces personnes, c’est que tu ignores bien des choses au sujet desquelles je vais te mettre au courant. LIRE LA SUITE...

> Horoscopes (Mgr Alphonse Georger)  Un peu partout dans le monde, journaux et revues publient quotidiennement des horoscopes sur lesquels se précipitent pas mal de femmes (et d’hommes !) pour savoir si la chance leur sourit ce jour-là. LIRE LA SUITE...

> Benjamin, le coeur transpercé. A l'adolescenœ, en pleine interrogation existentielle, j'ai suivi maman sur ses chemins de traverse. Une de ses amies m'a fait mon thème astral. Elle m'a dit des choses qui paraissaient vraies, puis cette phrase terrible : "Tu es malheureux parce que tu ne voulais pas venir sur terre. Tu es là mais tu ne voulais pas exister. " Ces mots m'ont enfermé dans un schéma de mort. Je n'avais plus ni futur ni avenir. J'ai perdu le sommeil, mes repères. Je vacillais intérieurement. LIRE LA SUITE...

> VOUS AVEZ DIT : SUPERSTITION ?   P. Verlinde : qu'est-ce que la superstition ?    Jean Guitton : superstition et foi...


Numérologie

La numérologie

- Principes de la numérologie moderne. Les numérologues occidentaux modernes sont convaincus qu’il existe un rapport, un lien vibratoire, entre un nombre et toute manifestation physique dans notre monde. Puisque tout phénomène observable peut être mis en nombre, ils acceptent l’hypothèse que ces nombres soient à la fois cause et effet de ces manifestations. Ainsi l’évolution de l’univers et des êtres qui y vivent est, selon eux, gouvernée par une force immuable : la vibration des nombres. LIRE LA SUITE...

- La numérologie humaniste de F. Notter. Initié au chamanisme en Afrique très jeune, celui qui prétend "faire exploser un verre" d'un simple regard, a canalisé son énergie en se spécialisant dans la numérologie dans les années 80. Plus tard, il crée son propre courant de numérologie humaniste qui rejette tout déterminisme. LIRE LA SUITE...



Bible

Que dit la Bible ?

* Deutéronome, 18, 9-14 : « On ne trouvera chez toi personne … qui pratique divination, incantation, mantique ou magie. Personne qui use de charmes, qui interroge les spectres et les devins, qui invoque les morts. Car quiconque fait ces choses est en abomination à Yahvé, ton Dieu ».

* Lévitique 20, 6-7 : « Celui qui s'adressera aux spectres et aux devins pour se prostituer à leur suite, je me tournerai contre cet homme-là et je le retrancherai du milieu de mon peuple. Vous vous sanctifierez pour être saints, car je suis Yahvé votre Dieu »

   Ces passages de la Bible nous aident à prendre conscience que nous sommes là dans le domaine des idoles. Il faut y renoncer pour être fidèles à la sainteté de Dieu.

Que dit le Catéchisme de l'Église Catholique ?

 «  L'attitude chrétienne juste consiste à s'en remettre avec confiance entre les mains de la Providence pour ce qui concerne le futur et à abandonner toute curiosité malsaine à ce propos.

Toutes les formes de divination sont à rejeter : recours à Satan ou aux démons, évocation des morts ou d'autres pratiques supposées à tort "dévoiler" l'avenir. La consultation des horoscopes, l'astrologie (…)  sont en contradiction avec l'honneur et le respect, mêlé de crainte aimante, que nous devons à Dieu seul. »
(n° 2115-2118)

Quand Saint Paul passe un savon aux Galates...

« Jadis, dans votre ignorance de Dieu, vous fûtes asservis à des dieux qui au vrai n'en sont pas; mais maintenant que vous avez connu Dieu ou plutôt qu'il vous a connus, comment retourner encore à ces éléments sans force ni valeur, auxquels à nouveau, comme jadis, vous voulez vous asservir ? Observer des jours, des mois, des saisons, des années ! Vous me faites craindre de m'être inutilement fatigué pour vous. » (4, 8-10)



Les signes du Zodiaque





Haut de la page


Plan du site


http://occultismedanger.free.fr   

Valid XHTML 1.0 Transitional Valid CSS!